L’hypocrisie signée Équiterre

On connaît bien les ravages causés par l’opposition de l’Église catholique à l’utilisation des condom pour lutter contre l’épidémie du sida. Bien sûr, en théorie, l’Église catholique avait raison: l’abstinence demeure la meilleure solution sur papier. En pratique par contre, c’est une autre histoire. Vouloir simultanément lutter contre le virus du VIH et s’opposer à l’utilisation des condoms est irréaliste, inefficace, irresponsable et incohérent. Ces quatre mots en i caractérisent bien les campagnes menées par certaines ONG environnementales. Équiterre en est un exemple patent.

En effet, l’organisme, qui milite maintenant pour le concept rassembleur qu’est la santé des sols, mène en parallèle une campagne de lobbying pour l’interdiction au Canada des herbicides à base de glyphosate (HBG).

L’interdiction, rien de moins.

Pour qui connaît le moindrement les réalités et les contraintes du monde agricole, cette position est d’une incohérence et d’une hypocrisie sans nom. L’arrivée sur le marché des HBG et des nouvelles cultures tolérantes aux herbicides a révolutionné le monde agricole en permettant de faire, entre autres, du semis direct (no till). Or, il n’est plus à démontrer que ces pratiques de semis direct ont grandement contribué à la réduction de l’érosion, l’amélioration de la structure des sols, l’augmentation de la matière organique et la réduction des perturbations de la vie biologique des sols. En d’autres mots, ils ont permis un rehaussement notable de la santé des sols. 

Dans un texte d’opinion, publié le 10 novembre 2021 sur le site Policy options, les auteurs Edward McDonnell, PDG de la Greenbelt Foundation et Colleen Thorpe, directrice générale d’Équiterre exhortent le gouvernement canadien à adopter rapidement une stratégie de santé des sols. On y mentionne, entre autres, la révolution du semis direct dans les plaines canadiennes tout en évitant bien sûr de mentionner que cette fameuse révolution n’aurait pu être possible sans l’utilisation des HBG. 1

Équiterre a même réussi l’exploit de produire un rapport de 50 pages (plutôt bien fait je dois l’avouer) sur la santé des sols dans lequel le mot herbicide n’apparaît que deux fois ! Tout comme les condoms, les HBG ne sont pas une solution parfaite et comportent des inconvénients. Reste, qu’à ce jour, l’utilisation de ces herbicides demeure un outil crucial pour améliorer la santé des sols à grande échelle. Prétendre le contraire est irréaliste, inefficace, irresponsable et incohérent.

1:https://www.isaaa.org/kc/cropbiotechupdate/article/default.asp?ID=19102#.YYwK4

Unique
Mensuellement
Annuel

je suis preneur.

Réaliser un don mensuel

Je suis preneur

Choisir un montant

C$5,00
C$10,00
C$20,00
C$5,00
C$15,00
C$100,00
C$5,00
C$10,00
C$20,00

Ou saisissez un montant personnalisé :

C$

Votre contribution est appréciée.

Votre contribution est appréciée.

Votre contribution est appréciée.

Faire un donFaire un don mensuelFaire un don annuel

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Up ↑

%d blogueueurs aiment cette page :